Nos Poilus

A la découverte de Champis > Nos Poilus > ROMAIN Eugène Marius

ROMAIN Eugène Marius :

Eugène Marius ROMAIN voit le jour le dimanche 14 janvier 1883 à 21 heures à Champis (07440) - au lieu de la Riaille.
Il est le fils légitime de Ferdinand ROMAIN, cultivateur, âgé de 25 ans environ et de Marie Mélanie NODIN, ménagère, âgée de 24 ans environ.
Signalement : cheveux et sourcils blonds - yeux bleus - front couvert - nez petit - bouche moyenne - menton rond - visage étroit.
Taille : 1,67 m.
Degrés d’instruction générale : 3.

Eugène sera sabotier.

Il épouse Marie Brigitte Augustine FERREIRE, la fille légitime de parents non connus.
Il n’y a pas d’enfants connus pour ce couple.

Ils se marient le jeudi 18 mars 1909 à Champis (07440).

Eugène M. ROMAIN est décédé le jeudi 28 janvier 1915 à 19h, à l’âge de 32 ans, à Bar-le-Duc (55) - à l’hôpital des Contagieux.

Matricule 1338 - recrutement de Privas.
Matricule au Corps : 013438.
Mise en route et arrivée au Corps le 15 novembre 1904. Soldat de 2ème classe.
Envoyé en disponibilité le 22 novembre 1906. Motif : un frère sous les Drapeaux.
Marié et domicilié à Théolier à Champis.

Rappelé par décret de mobilisation générale le 14 août 1914.
Campagne contre l’Allemagne du 10 août 1914 au 28 janvier 1915.
Soldat de 2ème classe au 38ème Régiment d’Infanterie Coloniale, 13ème Compagnie le 21 novembre 1914.

La Guerre de positions (fin 1914 - début 1915) :

La Bataille de la Marne s’est achevée en septembre 1914. Le 38ème RIC y a participé.
Du 24 septembre 1914 au 3 juin 1915, il est en opérations devant les casernes de Chauvoncourt dans la Meuse.

Le 21 décembre 1914, il se trouve aux abords de Thillombois dans la Meuse. Le 5ème Bataillon quitte la Ferme Louvent pour aller relever aux tranchées du Bois des Paroches, le bataillon du 203ème RI qui s’y trouve. A 16h, au cours de cette relève, le capitaine commandant la 18ème Cie et 2 soldats de la 18ème Cie sont blessés par des shrapnels ennemis (obus à balles). A 23h, dans la soirée, 2 soldats de la 13ème Cie sont tués et 3 soldats de la 13ème Cie sont blessés dans la tranchée N° 5 bis par des shrapnels allemands.
Le 31 décembre 1914, le village de Lahaymeix (Meuse) est bombardé par l’artillerie ennemi. Un soldat du régiment est blessé. Il faisait partie de la section de téléphonie dont une partie était en service à Lahaymeix.
Le 4 janvier 1915 à 23h, 2 soldats de la 14ème Cie sont blessés par des shrapnels dans les tranchées de 1ère ligne.
Le 16 janvier 1915 de midi à 13h, une douzaine d’obus à shrapnels tombent sur le camp de la lisère Est du Bois des Paroches. Pertes : 1 tué - 8 blessés.
Le 18 janvier 1915 à 16h, le régiment est relevé dans le secteur des Paroches par le 341ème RI.
Le 19 janvier 1915 à 14h, prise d’armes pour tout le régiment à Lahaymeix.

Le soldat ROMAIN Eugène Marius de la 13ème Cie du 38ème RIC a été évacué durant cette période, et il est décédé le 28 janvier 1915 à 19h à l’hôpital des Contagieux de Bar-le-Duc par suite de fièvre typhoïde et broncho-pneumonie contractées en service.

Mort pour la France.